Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Histoire du village arrow La libération d'Evenos
La libération d'Evenos Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Image EVENOS ET SA LIBERATION. Dans la matinée du 20 août 1945, le colonel Bonjour s’empare du carrefour du Camp puis se rabat sur Toulon par la Nationale 8. Les Spahis du 3e R.S.A.R. enlèvent le village du Beausset où le rejoint avec ses T.D. (tank-destroyers) le 7e Chasseurs d’Afrique du lieutenant-colonel Van Hecke, formé avec les jeunes gens des Chantiers de jeunesse d’Algérie.

Une partie du 7e R.C.A. et un escadron du 2e Spahis Algériens descendent du Beausset jusqu’à la mer. Ils arrivent sur la plage de Bandol et subissent le feu des batteries allemandes mais la route côtière est bien coupée. Toulon est complètement dans la nasse.

Le 21 au matin, le 3e R.S.A.R. et un escadron de T.D. du 7e R.C.A. s’emparent de Sainte-Anne d’Evenos. Trouvant les gorges d’Ollioules minées, ils sont obligés d’emprunter un autre itinéraire, indiqué par l’enseigne de vaisseau Wassilieff, un marin devenu spahi pour les besoins de la cause. Le chef d’escadrons Mauche s’engage dans la montagne, neutralise au passage le fort du Pipaudon, traverse en trombe le Broussan et arrive aux Pomets. Le voici dans les faubourgs de Toulon.

 

Extrait du "Cahiers de la libération de Toulon, les récits épisodiques des combats à l'est de Toulon".

 
< Précédent   Suivant >