Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Histoire du village arrow Evenos et sa forêt de pins
Evenos et sa forêt de pins Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

EVENOS ET SA FORET DE PINS

Image

Trois types de pins peuplent la région d'Evenos:

Le pin d'Alep (Pinus halepensis) est un conifère de la famille des Pinacées. C'est le botaniste écossais Philip Miller qui lui donna abusivement ce nom scientifique, en 1768.

Le pin parasol, ou pin pignon (Pinus pinea L.) est un arbre caractéristique des régions méditerranéennes, reconnaissable à son port évoquant un parasol déployé. Sa graine, le pignon, est souvent utilisée en pâtisserie. L'arbre appartient au genre Pinus et à la famille des Pinacées.

Le Pin maritime (Pinus pinaster), parfois appelé "arbre d’or", est un conifère de la famille des Pinacées. Il est parfois confondu avec le Pin d'Alep ou le Pin de Calabre.

 

Image
Pin d'alep
Le pin d'Alep

C'est un arbre qui peut atteindre 20 m de haut, au tronc généralement tortueux, à l'écorce lisse et grise au début, puis épaisse et crevassée tournant au rouge-brun avec les années. Les aiguilles sont fines et souples et groupées par deux. Elles mesurent de 5 à 10 cm de long.

Les arbres jeunes ont une forme assez régulière. Les plus âgés, dégarnis à la base, ont un houppier plus dispersé, une cime irrégulière et peu dense.

Cet arbre est spontané sur les bords de la Méditerranée en dessous de 800 m. Jugé envahissant, le pin d'Alep est pourtant le seul grand arbre à pousser facilement et naturellement dans la roche calcaire et sèche du littoral méditerranéen, en plein soleil et face aux embruns.

Outre l'avifaune, le pin d'Alep héberge notamment: le mulot, l'écureuil, la cigale, la chenille processionnaire du pin et le bombyx du pin.

Les pêcheurs se sont longtemps servis de son écorce pilée et bouillie, dont les tanins renforçaient et teignaient les filets. Son bois souple et dur fut utilisé pour l'étayage des mines, la construction navale et la charpenterie. Les Grecs utilisent sa résine pour parfumer la retsina, un vin local et les Tunisiens parfument leur thé avec ses pignons.

Image
Pin parasol
Le pin parasol

Le pin parasol est un arbre souvent associé au chêne vert et au pin d'Alep. Il préfère les terrains secs, mais s'accommode très bien de sols profonds et frais. On l'utilise parfois pour assainir les zones marécageuses ou fixer les dunes. Sa longévité est estimée à 250 ans.

Le tronc est souvent divisé à la base. L'arbre pousse en s'adaptant au terrain et en recherchant le soleil, ce qui donne fréquemment des troncs assez peu verticaux. Il dépasse rarement 30 mètres, sa cime est étalée en parasol. L'écorce, très craquelée, est brun rougeâtre avec des nuances grises. Les feuilles sont des aiguilles assez peu piquantes, réunies généralement par deux, parfois par trois.

Le bois du pin parasol est léger et souple. On peut l'utiliser en menuiserie et en charpente, notamment dans la construction maritime. Les pignons sont utilisés en pâtisserie, en garniture de salades, ou encore dans des plats en sauce de type tajine mélangeant sucré et salé. Le pignon entre dans de nombreuses recettes méditerranéennes. Il avait autrefois la réputation d'être aphrodisiaque. L'Espagne est le premier producteur mondial de pignons.

Image
Pin maritime
Le Pin maritime

Le pin maritime est un un arbre qui peut atteindre 30 m de haut (en général de 20 à 30 m), qui arrive à maturité vers 40 ou 50 ans, et qui peut vivre 200 ans environ.

L'écorce, gris pâle chez les sujets jeunes, devient rougeâtre puis rougeâtre-noir au fil de l'âge. Epaisse, elle se crevasse et se fissure avec les années.

Les aiguilles épaisses et rigides sont groupées par deux (géminées). Elles mesurent de 10 à 20 cm de long, sont persistantes, de couleur vert foncé et luisantes.

Les arbres jeunes ont une forme assez régulière, conique. Les plus âgés, dégarnis à la base, ont un houppier plus dispersé, une cime irrégulière, plutôt plate et étalée.

Cet arbre est spontané et couvre actuellement plus de 10% de la surface boisée française. Il est devenu invasif dans de nombreux endroits. Le pin maritime, comme le pin d'Écosse, pousse sur la roche, dans les sables arides et dans les terres crayeuses et calcaires qui ne conviendraient à aucun autre végétal. Il poussera toutefois de façon optimale en terres acides. C'est la raison pour laquelle c'est l'espèce la plus répandue dans notre région. La végétation du pin maritime est assez rapide ordinairement; il fait généralement des pousses de 30 à 40 cm de long chaque année.

Une étude slovaque parue en mai 2006 a montré que l'ingestion quotidienne de 1 mg/kg de pycnogénol, une molécule extraite de l'écorce de pin maritime, réduisait significativement les symptômes du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité.

Le pin maritime fut exploité pendant plus de 2000 ans et est aujourd'hui utilisé uniquement pour son bois. Les bois de Pin maritime sont triés en fonction de leur dimension et de critères qualitatifs puis sont divisés en deux catégories :

  • Le bois d'œuvre provient de la partie inférieure du fût de l'arbre découpé en billons. Il sera réservé à des usages nobles tels que le sciage de bois de charpente ou le déroulage pour la fabrication de contreplaqués
  • Les bois d'industrie sont les bois qui sont inutilisables en tant que bois d'œuvre à cause de leur petit diamètre (bois d'éclaircies ou cimes), de certains défauts (absence de rectitude, nœuds, fentes ou altérations par champignons ou insectes xylophages). Ils sont dirigés vers des industries lourdes de trituration et représentent la matière première essentielle des panneaux de particules ou de la pâte à papier.

Lorsqu'on l'utilise en bois de chauffage, on le dépouille auparavant de son écorce pour diminuer son odeur de résine qui est peut être très forte.

Source: ONF, tela botanica, wikipédia

 
< Précédent   Suivant >